AU FIL DE L’HISTOIRE

Dès le troisième millénaire avant notre ère, l’Indochine fut un point de convergence de populations venues du monde chinois mais aussi de plusieurs îles : Indonésie, Mélanésie, Australie. Elles se sont d’abord installées dans des endroits abrités, à proximité de la mer.
LES PREMIERS PEUPLEMENTS
Les premiers habitants peuplèrent le nord, vivant à l’intérieur de grottes, dans la région de Lang Son. Ils vivaient de chasse, de cueillette, de pêche, uülisant des instruments de pierre travaillés sur une seule face (culture de Hoa Binh). D’origine mélano-polynésienne, ces premiers habitants seront chassés par d’autres populations, d’origine austro-asiatique, venues de Chine 2000 ans avant notre ère, qui apporteront la technologie du bronze. Cette civilisation du bronze dite dongsonienne (du nom du site de Dong Son) est la première manifestation artistique du pays avec des « tambours de pluie » qui seront exportés jusqu’en Indonésie et en Nouvelle- Guinée. Une confédération pluri-ethnique se regroupe autour du golfe du Tonkin, dès le VIF s. av. J.-C., sous le nom de Van Lang. Ce royaume est annexé trois siècles plus tard et devient le royaume de Au Lac, avec pour capitale Lao Tanh (« la cité de la conque »), sur le site de Côloa au nord de Hanoi.

Voir plus: obtenir un visa pour le vietnam | ile de cat ba 3jours | Circuit Saigon Angkor | trek 3 jours sapa

LA « PACIFICATION » PAR LA CHINE
En 111 avant notre ère, l’empereur de Chine Wou Ti (dynastie des Han) s’empare du nord du pays et le divise en trois commanderies sous la protection de gouverneurs locaux. Le Vietnam adopte les méthodes de culture du riz, d’élevage, de constructions de digues contre les inondations tandis que lettrés et moines introduisent les sciences, la médecine et surtout les trois pensées philosophiques : confucianisme, taoïsme et bouddhisme.
En 43 de notre ère, les héroïques sœurs Trung prennent la tête d’une révolte contre l’occupant chinois. Ceux-ci rétablissent l’ordre et sinisent encore plus le pays. Tandis que le Tonkin devient une province de « l’Empire du milieu », de petits royaumes india- nisés tels le Champa (centre Vietnam) et le Fou Nan (sud Vietnam) se constituent, suite au développement de relations mari-times entre l’Inde et l’Asie du Sud-Est.
Au début du Xe S., à la chute de la dynastie chinoise Tang (618- 907), le pays accède à une indépendance précaire. En 968, Dinh Tiên Hoang crée le Dai Viêt et réalise une première unité du pays sous la forme d’un royaume Dinh.
LES GRANDES DYNASTIES
La dynastie des Dinh est remplacée dès 980, par celle des Lê antérieurs. Il faut attendre l’arrivée du Ly Thaï Tho, fondateur de la dynastie des Ly (1009-1225) pour que le pays retrouve sa stabilité. Les Ly s’engagent dans une campagne de conquêtes extérieures au détriment du Champa qui doit déplacer sans cesse sa capitale vers le sud.
La dynastie des Tran (1225-1400) réussit à infliger, par trois fois, une défaite aux Mongols. En 1400, un haut dignitaire, Ho Quy Ly, s’empare du trône mais sous prétexte de rétablir l’héritier des Tran, les Chinois, placés sous l’autorité des Ming (1368-1644) réoccupent le pays.
En 1418 , un chef de bande, Lê Loi, prend la tête d’uneTévoIte, il lui faudra dix ans pour reconquérir le territoire ; il chasse les Chinois et fonde, en 1428, la dynastie des Lê qui restera sur le trône jusqu’en 1789. Cette nouvelle dynastie poursuit la politique d’extension territoriale menée par les Tran. Les Chams continuent à être exterminés sous les ordres de Lê Thanh Tong. Ce dernier divise le pays en douze provinces, fixe la hiérarchie des Mandarins, remet à jour les Annales de l’Annam, commencées sous les Tran.
Le XVIe siècle est troublé par des révoltes et jacqueries. L’inexorable expansion territoriale vers le Sud a pour contrepartie négative la division du pays. Une rivalité oppose les Trinh « seigneurs du Nord » au Nguyen « seigneurs du Sud » placés de part el d’autre du 17′ parallèle.
Après des guerres ininterrompues entre 1627 et 1672, les Tonkinois battent en retraite, les Nguyen transfèrent la capitale à Hué au centre du pays. Maîtres de la plus grande partie du Vietnam, les Nguyen gouvernent au nom des Lê et ouvrent leur pays à l’Europe. Les premiers comptoirs sont fondés alors que les missionnaires catholiques commencent l’évangélisation du pays.

PREMIÈRE RÉUNIFICATION DU VIETNAM
En 1 771, deux frères de souche paysanne, les Tây Son, créent une révolte. Après avoir vaincu les Nguyen et les Trinh, ils réussissent à usurper le trône des Lê. Mais les Tây Son sont, à leur tour, vaincus par les Nguyen.
Le prince Nguyen Anh reconquiert tout son territoire et entre triomphalement à Hué en 1801 ; il se proclame empereur l’année suivante en prenant le nom de Gia Long. Les Nguyen (1802-1945) constituent un Etat réunifié nommé << Vietnam » dès 1804.

查看更多:申请越南旅游签证的材料

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*