LE NORD : LE BAC BO (ANCIEN TONKIN)

Le Bac Bo (le Tonkin colonial) constitue la partie septentrionale du Vietnam. Il est bordé par la Chine au nord, le Laos et l’Annam au sud et le golfe du Tonkin à l’est. Situé entre le 20° et le 23°4’de latitude nord, il s’étend sur une superficie de 150 000 km2 dont 120 000 km2 de massifs montagneux.
La Haute Région, à l’ouest du fleuve Rouge, est surtout monta¬gneuse. Au nord, la côte rocheuse est parsemée d’une poussière d’îles (Along). Au sud, vers l’Annam, la côte est basse, en évolu¬tion alluvionnaire. Le delta du fleuve Rouge (Song Hong) est un ancien golfe comblé par les alluvions du fleuve et ses affluents : le fleuve Noir venu du sud, et le Song La, venu du Nord.
Le fleuve Rouge prend sa source en Chine, dans la province du Yunnan, à 1 270 m d’altitude. Après avoir franchi de profondes gorges, il pénètre en territoire vietnamien dans une vallée qui le conduit sur 500 km, vers le golfe du Tonkin. Là, il s’élève à 80 m au- dessus du niveau de la mer. La plaine deltaïque est surtout réservée à la culture du riz inondé. Les terres limoneuses fertiles en font le « bol de riz » du nord. Depuis un millénaire, le fleuve Rouge est équipé d’un réseau de digues, de canaux, de barrages qui permet¬ tent de répartir ses eaux d’une façon régulière à travers les rizières. Le niveau des eaux peut monter de 10 mètres en 24 h durant la saison des pluies, entre juin et octobre.
Avec une densité de population allant de 600 à 1 600 hab/km2, la concentration humaine du delta du fleuve Rouge est l’une des plus importantes du monde.
AUTOUR DE HANOI
Le Temple des Eléphants Agenouillés (Voi Phuc ; 6 km à l’ouest du centre ville ; entrée libre). Belle promenade jusqu’au temple situé au fond d’une allée précédée d’un portique orné de deux éléphants couchés. Il est dédié à Linh Lang, fils de Ly Thanh Tong qui aurait dérouté l’ennemi chinois avec des élé¬phants au XI’ s. (époque Song).
La Pagode de But Thap (de la pointe du Pinceau) à 34 km à l’est de Hanoi, 4 km au nord du village de Dâu. Prendre la RN IA puis à 1 km, tourner à droite sur la RN 5, puis à gauche. C’est l’une des plus célèbres pagodes du Vietnam. Elle pourrait dater du XIIIe s., elle a été reconstruite aux XVIIe s. et XVIIIe s. La pagode octo¬gonale, en pierre, est dédiée au bonze chinois Chuô Kung. Dans la tour : moulin à prière en bois du XIIIe s. Sanctuaire principal entouré d’une galerie. Statue en bois de Quan Am, haute de 3,70 m (1656).
La Pagode Thay (« du Maître » ; 40 km au S-O de Hanoi, sur le site de Thuy Khê (RN32 vers Son Tay). Ce sanctuaire (XIIe s.) est dédié à trois personnages : Cakyamuni, entouré de 18 arhats (vénérables), le moine Tu Dao Hanh (le « maître à penser ») et le roi Ly Thanh Tong. Le sommet de la colline de Sai Son offre un panorama. Des spectacles de marionnettes sur l’eau (Tu Dao Hanh était expert en ce genre) y sont donnés les jours de fête.
Non loin, on se rendra à la Pagode Tay Phuong (ou pagode de l’Ouest ; sur la RN32 en direction de Son Tây, prendre à gauche au km 34, près de Talh Xa (prendre une torche). Elle est célèbre pour ses 73 statues en bois de jaguier laqué (XVlir s.) représentant les « arhats » ou méritants.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*